Course de cote d'Abreschviller


Les photos de la course de cote d'Abreschviller sont disponibles dans la section photo.

La troisième manche du championnat de France de la montagne ce déroulait sur le rapide tracé d'Abreschviller. Afin de réduire la vitesse des voitures, une chicane a été installé dans la ligne droite suivant l'épingle. Nicolas Schatz, vainqueur des 2 premières manches du championnat, faisait figure de favoris, malgrès ses 30kg de lest. Mais il devait se méfier de Sébastien Petit et d'Alban Thomas, toujours très rapides à " Abresch' ".
Dès les essais, Schatz été bien décidé de montrer à ses adversaires qu'il était présent, malgrès le lest. Il prit la tête lors des essais, puis ne lachait plus le fauteil de leader. Il remporte donc cette épreuve, 6 dixièmes devant Sébastien Petit, et 1.3 secondes devant Alban Thomas. Le jeune pilote luxembourgeois David Hauser réalise une magnifique performance : vainqueur de la classe DE5, il hisse sa F3 à la sixième place du classement général. La lutte pour la deuxième place de la classe fut belle entre Vincent Créniault et Raynald Thomas, et c'est finalement Créniault qui s'impose, avec l'ancienne voiture de Thomas. Roland Perrin remporte facilement la classe DE2. La lutte entre les nombreux pilotes de formule Renault est revenu une fois de plus à Samuel Guth, devançant Damien Berney d'une demi-seconde. Philippe Pierrat s'impose en DE1, au volant de l'ex-voiture de Frédéric Ehrhardt. Jean-Michel Schildknecht s'impose en DE2.

En tête du groupe CN après la première montée, Yannick Latreille ne put rien faire ensuite face à un Cyrille Frantz équipé d'une Osella plus récente. Le podium de groupe est complété par Jordan Milesi, qui a réussi à devancer lors de la dernière montée Alxander Zajelsnik pour seulement 6 centièmes. Belle bagarre également en classe DE2 où l'Osella de Paul-Emile Nuguet s'impose pour moins de 2 dixièmes devant la Norma d'Olivier Berreur. Seul partant en classe C3/3, Joe Schmitz s'impose sur un orignal prototype Radical SR8-LM.

Dans le groupe GTTS, Anthony Cosson n'a pas fait dans le détail. Très remonté après sa disqualification du col Saint-Pierre à cause d'un plomb manquant à sa boîte de vitesse, le jeune pilote remporte le groupe avec plus d'une seconde d'avance sur ses poursuivants Nicolas Werver et Dan Bourgeon.

Belle passe-d'arme entre Francis Dosières et Dominique Vuillaume en groupe GT : Dosières se montrant plus rapide lors de la première montée, Vuillaume accéléra dans la seconde pour reprendre la tête du groupe. Lors de la dernière montée, seul Dosières réussit à améliorer son temps, suffisament pour repasser devant Vuillaume. La dernière marche du podium est complétée par la Porsche 996 turbo de Michel Courroye.

Après un tête à queue dans la première montée, Jean-Luc Fritsch se reprend lors des autres montées pour remporter le groupe A, devant la Seat Leon de François-Xavier Thiévenantn démntrant une fois de plus le potentiel de ces nouvelles voitures. A la troisième place du groupe, on retrouve la BMW M3 de Richard Prat. Laurent Chartreux remporte une fois de plus la classe A2, tandis que Nicolas Aiguier l'imite dans la classe A1.

En groupe N, l'inusable Pascal Cat remporte une nouvelle victoire de groupe devant Guillaume Mouche et Philippe Poinsignon. Victoire en classe N3 de Jean-Noël Claudepierre, et de Gaëtan Jeannel en classe N2. Dans la classe N1, Christian Maurice tiens sa revanche sur Pierre Fade, qu'il devance uniquement de 4 centièmes.

Dimitri Nugue aura attendu la dernière montée pour prendre la première place du groupe F2000. Il devance pour moins de 2 dixièmes la puissante BMW 318 Compact de Nicolas Weisbecker. La troisième place du groupe revient au vainqueur de la classe F2000/1, Jérémy Lanthermann. Henry Schaellebaum remporte la classe F2000/2, devant David Thorin.

Grand Favoris en groupe FC, Yannick Poinsignon remporte largement le groupe, en terminant quatrième de voitures fermées. Il devance la très belle R5 Tour de Corse de Didier Deniset, et la Marcadier de Pierre Bukowski, vainqueur de la classe FC/2. Fabrice Rama remporte la classe FC/3, tandis qu'Arnaud Wingerter remporte la classe FC/1.

Dans les groupes étrangers, le suisse Bertrand Favre signe le meilleur chrono, remportant le groupe H, devant Gino Krühs, vainqueur du groupe ACL, et Alexander Konstanzer, vainqueur de la classe H/5.

Terminons cette news par le compte-rendu des pilotes portant les couleurs de notre site.

Christophe Rosé a réalisé une belle course, et termine à la 3ème place de la classe CN/2.
Simon Perrin termine 7ème de la classe DE7.
Lauriane Wahl est un peu déçue de sa course, la faute à des problèmes de pneumatiques. En effet, ses nouveaux pneus ne chauffait. Donc pour la dernière manche, elle utilisa d'anciens pneus et améliora son meilleur temps.
Jérémy Lanthermann est très content de sa course. Il termine à nouveau sur le podium du groupe F2000, devant des vooitures plus puissantes que sa 205.
Henry Schaellebaum termine au pied du podium du groupe F2000, mais repart tout de même avec la victoire dans la classe F2000/2.
Nicolas Aiguier remporte une nouvelle victoire de classe. Lors de la dernière montée, il voulait essayer de dépasser Jérémy Lanthermann, en retardant au maximum le freinage de la première épingle. Malheureusement, le freinage était un petit peu trop tardif, et ses chances d'améliorer son temps s'était envolées.
Pour sa 2ème course avec sa nouvelle voiture, Joël Stahl termine à la 3ème place de sa classe, tout en ayant manqué la dernière montée.
Yannick Rub était un peu dèçu de sa course, la faute à des problèmes de suspensions lui faisait perdre de précieux dixièmes.
Patrice Schutz a profité du jumelage du crité avec le rallye vosgien pour découvrir les routes suisses, sur lesquelles il a prit un énorme plaisir à rouler. Il remporte également la classe N3, pour un petit peu plus d'une seconde sur son poursuivant.
Gaëtan Jeannel n'était pas satisfait de sa course, mais comme il était le seul partant dans sa classe, il n'avait pas grand chose à aller chercher non plus.
La mécanique de la Manta de Jean-Marc Schott l'a enfin laissé tranquille se week-end. Il s'est fait plaisir, et a fait plaisir au public, en passant l'épingle au frein à main.

Prochain rendez-vous les 07 et 08 mai avec le course de cote d'Eschdorf, au Luxembourg.